Faire de son mieux...



Bonjour à toutes et à tous.

Je suis heureuse de vous retrouver ce lundi.

Alors que le sujet sur la colère la semaine dernière nous a démontré combien il était néfaste de laisser cette émotion s’installer en

nous, il en ressort cependant aussi que ce n’est pas toujours facile d’appliquer ce à quoi pourtant l’on croit….

Bref, même si nous savons que la colère (Sujet de la semaine dernière) se retourne contre nous et nous fait véritablement

du mal, quand elle vient à nous traverser, pester et en vouloir à la terre entière est franchement bien plus fort que nous…

Voici donc, ce qui m’amène pour cette semaine à vous parler de « faire de son mieux !»

Ainsi pas de pression à se mettre…

Quand il nous semble difficile d’appliquer les discours auxquels pourtant nous croyons,

Faire de son mieux, Au moment présent, semble alors être un solution, une alternative qui mérite attention.

Certains d’entre vous auront donc bien compris qu’ici je fais référence au 4ème Accord Toltèque du livre de Don Miguel Ruiz « Les

quatre accords Toltèques » que je vous encourage vivement à lire ou relire tellement il est riche.

En effet avec cette phrase, il nous est proposé de s’accorder le droit de ne pas se juger, se critiquer puisque on fait, de notre

mieux, en fonction des circonstances du moment.

Il n’est ni question de trop s’en demander, d’aller au-delà de ses limites,( sinon nous nous vidons de notre énergie), ni de faire à

moitié les choses, (sinon frustration, regrets et culpabilité vont pointer le bout de leur nez.)

On accepte juste son mieux du moment.

Cela peut par exemple dépendre de si nous sommes en santé ou malade, plein d’énergie ou fatigué, relaxe ou inquiet, apaisé

ou stressé ou pas, au travail ou en vacances , heureux ou déprimé, de bonne ou mauvaise humeur, etc…

Et c’est ainsi, qu’en appliquant cet accord, pas à pas nous verrons combien nous progressons, conscients d’être à notre écoute,

de suivre notre rythme.

Pas de compétitions, d’orgueil spirituel, on fait de son mieux, celui qui nous est propre.

On s’exerce encore et encore pour notre plus grand plaisir, conscient d’acquérir malgré tout une vision de plus en plus élargie que

nous nous donnons le droit d’intégrer au fur à mesure des expériences que la vie nous propose de vivre et passer ainsi maître de

la transformation.

Ce n’est qu’une question de temps !

Voilà donc ce que je vous propose pour cette semaine:

Faites de votre mieux !