Le Bonheur



Youpi c'est Lundi !

Bonjour les Anandiens

Après avoir laissé la douleur traverser mon corps la semaine dernière , le bonheur de me retrouver en pleine

possession de mes moyens est venu m’envahir.

Aussi il s’imposait alors à moi de réfléchir à cette question :

Mais qu’est-ce que le Bonheur ?

Car au moment où la douleur à l’épaule m'avait quitté, il était évident que le bonheur était de retrouver toute la

mobilité de mon articulation.

Cependant, plus je réfléchissais à trouver une définition au bonheur plus il m'était difficile d'en trouver une seule et

unique.

La liste ne cessant de s’agrandir, le sujet devenait plus complexe qu’il n’y paraissait.

Après avoir accepté l’évidence, qu’il existait certainement autant de définitions que d’individus sur terre, j’en ai

conclu que :

La définition du bonheur est propre à chacun, fonction de tout un tas de paramètres, tels que:

Sa génération, son pays d’origine, sa culture, ses croyances, son milieu social, professionnel, sa condition physique,

ses expériences, etc…

Ce n’était donc pas la peine de trouver une définition générale mais intéressant de réfléchir à ma propre définition et

ce qui me donnait l’impression d’y avoir accès dans ma vie et de le toucher du doigt !

Me poser la question de savoir si inconsciemment je courrais après et en quoi il était nécessaire à l'équilibre de ma

vie.

Après tout est-ce si important le bonheur ?

Avez-vous tous envie d’être heureux ?

Savez- vous tous comment faire ?

Est-ce facile d’y arriver ?

Est-ce un choix délibéré que vous avez fait d’être heureux ou malheureux ?

Savez-vous exactement de quoi il s’agit ?

A bien y réfléchir,on peut voir le bonheur sous deux aspects complètement différents.

Pour certains il est essentiellement lié au plaisir et vient de l’extérieur, donc éphémère.

Pour les autres il est l’évocation d’un bien -être. Ainsi il viendrait donc de l’Intérieur.

Et c’est là que se trouve toute la différence.

Puis, je me suis rappelé qu’il y a un peu plus d’un an j’avais essayé d’expliquer à mes enfants ce que c’était que

d’être heureux, le bonheur ,en leur faisant un dessin.

Et plus particulièrement pour mon fils qui me donnait l’impression d’être toujours triste , malheureux chaque fois que

je disais non.

Une maman ne peut pas toujours répondre positivement aux demandes de ses enfants et ce n’est pas pour autant

qu’elle ne les aime pas, bien au contraire !

Mais ce n’est pas toujours agréable.

J’en avait tellement assez de passer pour la maman qui dit non trop souvent, de passer pour la méchante et de les

voir râler qu’une explication s’imposait.

D’autant plus qu’ils me rendaient responsables de leur mal-être .

La victimisation pointait le bout de son nez, je ne pouvais donc pas laisser passer , alors que je commençais même

à culpabiliser.

Je me rappelle alors m’être fait un point d’honneur à leur expliquer que mes « non » à leurs demandes ne devaient

en aucun cas effacer le sourire sur leur visage.

Du moins influencer de manière démesurée et négative leur état d’être.

Ils sont les seuls et unique responsables de leur Joie intérieure, de leur bonheur et ils doivent vite mesurer leur

propre pouvoir (le pouvoir de leur esprit ) .

Je me dois alors de leur enseigner cette notion de responsabilité.

Très inspirée sur le moment, j’ai fait ce fameux dessin que je viens de m’empresser d’aller rechercher sur leur

tableau de visualisation et malgré les couleurs effacées par le soleil je suis assez surprise de constater combien

j’avais su simplement y résumer ma vision du bonheur pour qu'ils puissent de manière ludique l'intégrer.

J’avais alors dessiné deux personnages (Deux êtres de lumières)

Du premier personnage partaient des flèches allant vers l’extérieur. (De son corps vers l'extérieur)

Il rayonnait de lumière, comme le soleil.

Il était heureux quelques soient les expériences extérieures et émanait de la joie.

Pour le deuxième personnage, les flèchent venaient de l’extérieur vers l’intérieur car il se laissé influencer par les

réponses du monde extérieur.

Forcement ce dernier n’avait pas le sourire , il subissait l’extérieur qui influençait sur son bien-être.

Il ne se laissait pas la possibilité d’avoir le choix de son bonheur.

Il passait d’un état à l’autre en fonction des événements de la vie.

Le premier, était heureux quoi qu’il arrive, se permettait ainsi de vivre des événements qu’il n’avait peut-être pas

imaginés et même peut-être encore plus agréables.

Faisant jouer la loi d’attraction avec les belles vibrations positives qu’il émettait, il rentrait dans un cercle positif et

savait que la vie était là pour lui, acceptant que quoi qu’il arrive ce serait bon et avait bien plus de chance d’attirer

de belles choses.

Il était alors facile de choisir quel personnage ils voulaient être.

Et Ils ont complètement adhéré !

Même si vos premières réactions peuvent être la déceptions, l’incompréhension, la peur etc…face à une réponse,

un événement .

Cela ne doit pas perturber cet état d'être, qui au contraire va se mettre à votre service pour prendre le recul

nécessaire, accepter et voir au delà de votre première vision, réaction.

Cette vision et cette compréhension permet de garder l’apaisement et la maîtrise conduisant à plus de paix

intérieure.

C’est peut-être ça la clé du Bonheur…

Comprendre que cela dépend de votre vision.

Au début il faut se le rappeler mais un peu d’entrainement et on finit par en faire une habitude positive.

Finalement les définitions du bonheur sont différentes à partir du moment où on associe le Bonheur à un fait

extérieur et de ce fait il ne peut qu’être éphémère.

Mais dès que nous prenons conscience que cet état d’être nous caractérise il est aisé de se rendre compte que rien

d’extérieur ne viendra perturber celui-ci tant que nous serons vigilant.

A nous alors d’utiliser la pleine conscience, la méditation, la respiration pour nous y aider.

Voilà ce que je vous propose pour cette semaine :

Vous avez compris, le bonheur est un Etat d’être.

Notre Etat d’être.

Il est le résultat de l’alignement avec nous-même. Lorsque nous sommes connectés à notre âme.

Nous sommes nés pour réussir, pour être heureux, pour être joyeux, pour aimer pour rire pour sourire etc…

Expérimentez ce Bonheur intérieur qui vient de fond de votre cœur et amène une sensation de paix et

d’épanouissement.

Maintenez donc votre attention sur cet espace intérieur.

Partez à sa recherche lorsqu’il vous a quitté en fermant les yeux, méditant, respirant, en vous reconnectant à vous-

même.

Il y a différente façon de parler du bonheur mais celui donc je vous parle et qui peut perdurer est celui qui vient de l

l'intérieur .

Celui qui existe grâce au dépassement de votre prison mentale.

C’est une façon d’appréhender la vie, de se satisfaire de tous les événements que la vie nous offre de vivre.

Prenez conscience que Voir le Bonheur se manifester dans votre vie dépend de vous et de la place que vous saurez

lui accorder.

Il en est de notre responsabilité de Co-Créateur.

C’est avant tout un état d’esprit qui se cultive en chaque instant. Cette facilité de prendre du recul sur les

événements.

Exercez vous, la pratique est le meilleur des apprentissages

Et Pourquoi ne pas méditer sur cette définition :

« Le bonheur n’est pas une destination à atteindre mais une façon de voyager »

Cette définition raisonne évidemment beaucoup en moi.

Moi qui voyage énormément de par mon métier.

J’ai pris conscience il n’y a pas si longtemps que je devais porter toute mon attention sur le trajet qui me menait à la

destination, avec toutes les personnes, les situations que je pouvais rencontrer durant ce voyage et en être

heureuse et reconnaissante à chaque instant .

Chaque voyage, chaque trajet, chaque escale est un condensé de la vie.

Mis bout à bout, mes voyages m’ont tellement appris sur moi.

J’ai compris combien il était important d’en prendre conscience afin d’accepter et travailler ainsi à mon évolution et

d’en être ici aujourd’hui.

Et je vous assure que depuis ma vie c’est considérablement amélioré.

Le Bonheur c'est de s'ouvrir à ce que nous sommes, d'avoir l'esprit ouvert et de se libérer des croyances limitantes

qui nous empochent d'y goûter!

Car la source de tout bonheur, tout comme la souffrance n'est autre que votre propre esprit.

Apprenez autant que vous puissiez sur son fonctionnement car c'est lui la clé du Bonheur !

Je vous souhaite donc à vous aussi de revoir vos visions si l’inconfort c’est installé dans vos vies.

Et comme tout est possible et surtout le meilleur …

Maintenant, à vous de jouer…

A lundi prochain les amis.

Carine


​© 2019 ANANDA REIKI. TOUS DROITS RESERVES. 

Arès - Nord Bassin | Bassin d'Arcachon

Association de loi 1901 publiée au journal officiel du 19 Octobre 2016 sous le numéro W336003212