Lettre à mon Frère...



Bonjour les Anandiens,

Ce lundi est un peu particulier car j'ai souhaité vous parler d'un événement déterminant dans le chemin que j'ai

choisi de prendre depuis 9 ans .

Si la Joie a finalement toujours guidée mes pas depuis ma venue à ce monde terrestre,

Ma vie, jalonnée de ses expériences a façonné ce que je suis devenue .

Je voulais aujourd'hui vous faire part d'une partie intime de ce que je suis au travers de cette lettre que j'ai pu écrire

il y a un peu plus de deux ans, alors que mon père nous avait quitté physiquement depuis déjà 7 ans.

Vous comprendrez peut-être un peu mieux ce qui m'a propulsé à devenir encore plus ce que je suis aujourd'hui .

Et l'état d'esprit qui a été et qui est toujours le mien et qu je cultive chaque jour un peu plus encore.

Alors ici je vous ouvre un peu plus mon cœur pour que mes expériences puissent, peut-être faire écho aux votres

et nous guider avec amour.

À mon petit frère, Mon frère adoré, c'est du Nigeria que je décide de t'écrire cette lettre .

Même si j'affectionne particulièrement l'écriture sur papier, je prends ici le temps dans ma chambre d'hôtel de te

rédiger ce mail. Alors je commence...

Cette envie est venue du fait que j'aime travailler sur moi et je fais quelques petits exercices de réflexions sur

différentes lois de l'univers et notamment, la gratitude .

Dans cet exercice je dois lister 3 événements ou situations difficiles que j'ai pu affronter.

Dire ce que j'en ai appris et comment j'en suis ressortie plus grande...

En quoi j'en suis reconnaissante .

Tout un programme !

Je t'avoue qu'au début, je me suis dit que j'avais beaucoup de chance...car franchement je trouvais que je n'avais

rencontré aucune situation difficile.

J'étais alors prête à ne pas continuer l'exercice, et cesser d'y réfléchir .

Puis en prenant le temps de poser les choses, tout de même j'ai fini par en trouver bien plus que je ne croyais !

Mais la chance que j'avais, c'est que de manière naturelle, je les avais effectivement toutes tournées en occasions

de grandir.

J'y voyais donc que du positif et j'en étais déjà en tout point reconnaissante...

Comme l'une de ces situations, te concerne aussi , je voulais la partager avec toi et surtout te faire partager ma

vision de cette expérience et comment je l'avais géré...

Non pas pour te dire : " Regarde comment je vois les choses c'est ça qui est bien ! "

Mais juste t'ouvrir un peu plus mon cœur et ma conception de la vie car j'aime tout simplement partager l'amour que

j'ai de la VIE !

Alors, voilà petit frère, je vais t'écrire comment de mon côté j'ai vécu la maladie et le décès de papa et si tu as

encore parfois du chagrin j'espère t' aider à transformer ce dernier en force .

Tout d'abord je dois t'avouer que j'ai toujours eu en moi la croyance qu'on choisissait ses parents .

Oui ça peut paraître bizarre mais il y a avait une chanson dont les paroles étaient ...

"On choisit (pas) ses parents,

on choisit (pas) sa famille,

on choisit (pas non plus )les trottoirs de Manille...."

De Maxime Le Forestier.

J'étais pourtant pas très grande mais ...

Je me disais que c'était quand même bizarre de ne pas vouloir accepter cette responsabilité ,

trop facile de dire que c'est la faute de .... Si on était malheureux .

Bien sûr que SI on choisit ses parents !!!

Et quand je voulais la chanter j'enlevais toujours le " PAS " sinon il me semblait que je faisais de la victimisation et ce

n'était pas possible pour moi .

Puis un jour au détour de mes nombreuses lectures j'ai découvert que de nombreux auteurs avaient la même

certitude que moi et ils expliquaient pourquoi on les choisissait ....

Et même aujourd'hui l'explication se vérifie par ce que nous émettons et la loi d'attraction.