Se libérer des Préoccupations !



Youpi C'est Lundi !

Bonjour les Anandiens !

Ce lundi j'ai souhaité vous parler des préoccupations car elle viennent malheureusement produire en vous

beaucoup trop d'énergie négative.

Influençant donc à votre insu, vos journées et votre vie toute entière .

Aussi il me semble important d'approfondir ce sujet afin que puissiez y voir plus clair et ainsi prendre

suffisamment de recul .

Vous pourrez alors mieux appréhender la notion de lâcher-prise.

Je vais, pour cela, prendre le temps de répondre à ces différentes questions:

Qu'est ce qu'une préoccupation?

Est-elle nécessaire ?

Pourquoi fait elle partie de notre quotidien et peut-on vraiment s'en libérer ?

La préoccupation peut se voir ainsi: Pré- occupation .

Autrement dit, s'occuper avant même que le problème, le tracas, la chose à régler soit réellement là !

Ainsi vous vous faite du soucis, et menez une vie de stress, dans l'inquiétude permanente et l'attraction négative

prend toute sa place.

Voyez-vous comment ce mot parle de lui même ?

Pré-occupation ou s'occuper trop tôt !

Comprenez bien qu'il n'est pas question de procrastiner, de ne plus rien faire, de baisser les bras, de ne plus

prendre en compte la vie de ceux qui nous entourent ...

Mais bien de faire la différence entre le fait d'avoir l'action juste au bon moment avec calme, confiance, sérénité,

recul, apaisement et celle de s'activer à mauvais escient en nous inventant toutes sortes de scénarios plus

négatifs les uns que les autres pour un futur hypothétique.

Lorsque vous êtes prit par l'anxiété, vos soucis, votre esprit est toujours ailleurs.

Les pré-occupations engendrent une vie qui se passe soit dans l'avant ou l’après mais finalement, sans nvousqui

oubliez le pouvoir du moment présent .

Votre quotidien se vide de sa substance, votre énergie s'épuise et vous dirige malgré vous à l'étape suivante de la

colère...

Il ne tient qu'à vous d'y remédier ...

Car ici il est question d'énergie et de transfert de celle ci.

En se pré-occupant, l'énergie qui vous anime vous quitte et ne peut donc plus servir à mobiliser vos forces le

moment venu.

Vous perdez totalement votre foi, votre confiance en la vie, la clarté nécessaire pour poser les choses.

Vous vous épuisez, vous affaiblissez et commencez doucement, inconsciemment à changer la chimie de

votre corps qui déverse dans votre esprit le ballet de vos peurs, vos angoisses pour atteindre le haut du tableau

avec la colère.

La préoccupation fait partie de votre quotidien bien malgré vous et souvent en conséquence de votreéducation .

Encore une histoire de croyance où vous pensez que vous préoccuper est bénéfique et encore plus de vous

préoccuper pour les autres (et notamment ceux que vous aimez), comme un gage d'amour, peut-on même vous

entendre dire ...

Mais n'avez vous jamais envisagé que la conséquence de votre préoccupation pouvait à la fois leur enlever leur

propre énergie, pour faire face à leurs expériences mais aussi rajouter sur leur frêles épaules le poids de VOS

peurs, VOS angoisses et VOS mécanismes négatifs de penser.

Il ne s'agit bien évidemment pas de vous culpabiliser mais juste de noter qu'ici votre préoccupation révèle votre

peur de perdre le contrôle sur l'autre, sur sa vie !

Ainsi pointe la notion de confiance ...

Un point à travailler n’est ce pas ?

Youpi vous êtes là pour ça et rien d'insurmontable !

Vous préoccuper pour vos proches est au final, une forme d'amour mal dirigé qui ne leur est pas d’un grand

secours et peut même s’avérer néfaste quand la préoccupation exercée l’est de façon possessive.

Apprenez à vous occuper d’eux au bon moment, quand ils en ont besoin et vous le demandent sans vouloir

imposer votre vision, votre façon de voir la vie .

Alors votre aide va leur apporter un réel soutien.

Des parents auront toujours tendance à dire: Oui mais moi je sais, j'ai de l'expérience et je voudrais lui faire gagner

du temps, c'est donc pour son bien !

Oui ce peut être pour leur bien, mais plutôt de les informer et encore s'ils le demandent et sont réceptifs.

Mais soyez honnête c'est avant tout pour VOTRE bien et Vous rassurer d'avoir fait, dit et au final imposé ce que

Vous pensez être bien !

Qui êtes vous pour juger si les expériences qu'ils ont a vivre sont bonnes ou mauvaises pour eux ?

C'est sûr, c'est assez confortable de vous sentir écouté et que les autres répondent à vos attentes non ?

Mais apporter votre véritable soutien n'est -il pas de guider sans attente et ainsi vous rapprocher de cet idéal de

l'amour Inconditionnel ?

Je vous laisse y réfléchir...

Puis, pour en revenir aux préoccupations qui vous sont propres, notez que la pré- occupation est un frein à

l’avancée de vos projets.

Vous n’avez qu’à vous laisser aller, vivre, juste suivre le flow .

Je vous rappelle alors que la vie est parfaite !

N'ayez aucun soucis, il n’a que le meilleur qui vous attend .

Et ce, malgré votre première vision et le poids de vos croyances à vouloir tout analyser et contredire.

Notion d’acceptation de ce qui est et pour lequel nous ne pouvons rien !

Les expériences ne sont ni bonnes ni mauvaises, c’est votre façon de les appréhender qui fera toute la différence.

Mais s’en inquiéter avant ou pour d'hypothétiques conséquences ne sert à rien, juste vous empêcher de vivre le

moment présent !

Alors rappelez vous ces quelques phrases si simple à retenir et à réciter quand les soucis vous accablent.

J’inspire et je calme mon corps...

J’expire et je souris...

Établie dans le moment présent,

je profite de cet instant merveilleux...

Tout en reprenant contact avec vos 5 sens, qu’est-ce que je vois, j’entends, je sens, je ressens et quel goût cela à

au moment où je suis en pleine conscience ?)

Et je me rappelle de nouveau cette phrase:

« Seigneur donne-moi la sérénité, d'accepter toutes les choses que je ne peux changer.

Donne-moi le courage de changer les choses que je peux,

Et la sagesse d'en connaître la différence. »

On revient toujours au mêmes choses n'est ce pas

En Résumé...

Notez que vous mélangez trop souvent les verbes « se préoccuper » et « s’occuper ».

Non, la préoccupation n'est pas nécessaire même si l'on cherche encore à s'agripper à cette idée, croyance.

Effectivement, elle fait bien partie malgré vous de votrequotidien et peut s'amplifier pour faire des dégâts sur vous

même et votre entourage.

A vous de la noter, d'y être attentif pour mieux l'apprivoiser et ne plus la subir.

Ainsi elle va s’avérer être un merveilleux outil de mise en lumière sur votre besoin de Control et votre difficulté à

lâcher prise dans différents domaines de votre vie .

Alors oui, pas à pas , étape après étape vous pouvez vous en libérer pour atteindre toujours plus de paix intérieure.

Ce que je vous propose pour cette semaine ...

Apprenez à vous auto-évaluer sur votre état de préoccupation.

Simplement, en vous posant juste la question:

Ne suis-je pas en train de me faire du soucis pour rien ?

Mon inquiétude n'est elle pas liée à ma peur du changement, de l'inconnu et de ce qui "pourrait" arriver et mon

désir de contrôler les choses ?

Comment est-ce que je me sens aujourd'hui par rapport à cela ?

En prenant le recul nécessaire sur la situation, remarquez alors comment cet état de préoccupation peut vous

démunir de votre énergie, vous affaiblir .

Remarquez cette sensation de vide alors que votre énergie vous quitte pour se poser sur un problème extérieur à

vous.

Constatez que vivre dans le moment présent, en faisant, petit à petit, tous les pas nécessaires à l'atteinte de

l'objectif va vous permettre de garder votre énergie pour avancer avec une étonnante confiance et l'assurance de

votre réussite.

Cela ne vous donne t-il pas l'envie d'essayer ? De vous libérer de vos craintes ?

Hier ne mérite plus qu'on s'y attarde, ce qui est passé est passé.

Demain est l'ouverture à tous les possibles !

Il ne reste donc plus que le présent, là ici et maintenant ou tout se crée .

Et pour vous y aider pourquoi ne pas s'attarder ou méditer sur ces quelques phrases...

Juste pour aujourd'hui, je me libère de toute préoccupation...

Aujourd'hui, je cesse de m'inquiéter pour le futur, ou de souffrir des expériences du passé.

Ici et maintenant je prends note de l'illusion de mes peurs et émotions.

En ce Jour, je vis le moment présent tout en demeurant dans ma force.

Si un problème a une solution pourquoi se préoccuper ?

Si un problème n'a pas de solution pourquoi se préoccuper ?

Et maintenant à vous de jouer !

A lundi prochain !

Avec tout mon AMOUR

Ananda (Carine )


0 vue

​© 2019 ANANDA REIKI. TOUS DROITS RESERVES. 

Arès - Nord Bassin | Bassin d'Arcachon

Association de loi 1901 publiée au journal officiel du 19 Octobre 2016 sous le numéro W336003212