J’ai testé... l’Eponge de Konjac



Bonjour les Anandiens.

A la recherche d’un moyen de nettoyer mon visage en douceur, mes yeux,

(alors que je faisais mes courses dans un magasin d’alimentation Bio), se sont posés sur des éponges de Konjac.

J’ai pour habitude d’utiliser de l’eau micellaire avec un coton mais j’avais envie de quelque chose de plus (Pour un nettoyage un peu plus en profondeur) sans pour autant passer à l’utilisation d’une brosse nettoyante que j’ai toujours (quoi qu’on en dise) trouvé pour ma peau, trop agressive.

Issue de poudre de konjac ( Le Konjac est une Algue) et d’eau, j’ai été séduite par sa particularité d’être 100% végétale, biodégradable, sans conservateur ni colorant et en respect de l’environnement.

Cette éponge a pour objectif d’opérer sur la peau un léger massage qui permet d’exfolier quotidiennement et en totale douceur l’épiderme. Elle promet de faire disparaitre les imperfections pour rendre la peau plus douce.

J’avoue ne pas prendre le temps de me faire régulièrement un petit masque exfoliant, alors j’ai trouvé là l’occasion d’activer les cellules de ma peau avec bienveillance.

J’ai donc acheté, il y a 2 mois maintenant cette fameuse éponge ici de la marque Lamazuna qui les fait fabriquer en Chine, dans le but de l’utiliser matin et soir.

Je me suis donc attarder aux changements...


Mais Comment procéder ?


Il faut savoir que lorsque vous achetez cette éponge, en tout cas de cette marque, elle est conservée sèche dans son emballage.

Donc il faut la laisser tremper, en laissant l’eau couler dessus ou la mettre dans un petit bol jusqu’à ce qu’elle se gorge d’eau et elle devient toute douce.

Ne pas l’utiliser sèche.

Le matin c’est simple, J’ai pour routine de m’asperger d’eau fraiche le visage (Histoire de prendre conscience dès le matin que je suis dans l’instant présent).

Je n’utilise pas de savon mais une eau micellaire avec un coton.

Je passe donc mon mon coton imbibé d'eau micellaire sur ma peau, puis mon éponge de Konjac intervient.

J’effectue comme il est préconisé de légers mouvements circulaires.

Pas de savon en ce qui me concerne puisque j’ai utilisé au préalable mon eau micellaire.

Et le soir je fais de même. Il a pu m’arriver quelques fois quand même de mettre un peu de savon pour encore mieux enlever les traces de maquillage.

Puis on rince cette éponge avec précaution, sans la tordre, sinon on l’abime beaucoup plus vite .Enfin, on la laisse sécher à l’air libre.

Elle redeviendra alors, de l’aspect d’une pierre.

C’est seulement de cette manière, avec douceur, que vous en prendrez soin.

Rien de bien compliqué.

Puis au bout d’un certain temps (2 à 3 mois), elle va s’effriter et faire des trous, il est temps d’en changer.

( Voir ma photo )

Éponge de gauche après deux mois d'utilisation.

Éponge de droite neuve et sèche avant sa première utilisation.


Quelles étaient mes Attentes :


  1. Nettoyer plus en profondeur mais en douceur

  2. Activer la Micro-circulation/ régénération cellulaire.

  3. Avoir une peau plus lumineuse.

  4. Facile à utiliser et transporter

Voici mon retour d’expérience après ces 2 mois d’utilisation.


C’est pour moi une véritable alternative aux brosses nettoyantes.

Elle booste réellement le nettoyage de la peau. Je sens ma peau plus propre.

Elle tient ses promesses d’activer le processus de régénération cellulaire en douceur.

Ma peau est plus lumineuse.

Très simple d’utilisation et facile à transporter.

On fait naturellement les petits mouvements circulaires qui sont très agréables.

On peut l’utiliser seule ou avec nettoyant type gel ou savon. Chacun(es) suit ses envies.

Elle ne dessèche pas.

Moins de petits boutons au moment du cycle hormonal.


Info supplémentaire.


Tarif environ 7 euros


Voilà les Anandiens.

Avec toute mon énergie d’amour vers vous aujourd’hui, je vous souhaite une merveilleuse journée et un teint lumineux.

Ananda (carine )


Lien sur ma routine matinale : https://youtu.be/_qdGTM5oTy4


2 vues

​© 2019 ANANDA REIKI. TOUS DROITS RESERVES. 

Arès - Nord Bassin | Bassin d'Arcachon

Association de loi 1901 publiée au journal officiel du 19 Octobre 2016 sous le numéro W336003212